Merzouga – Spéciale

Par

Spéciale du jour : « Wonder Woman ». 54km dans des oueds, plateaux désertiques, sable… Bon, cher lecteur, au risque de me répéter, je dirai donc qu’après les émotions de la matinée, c’était l’éclate totale !!! Amandine a bien assuré à la navigation et moi, je me suis bien amusée sur le sable. Oui, je sais, avec le carrosse, trop facile #cestvrai (merci Papa de m’avoir initiée à la conduite sur neige, mêmes sensations !). La forme était meilleure ajd’h. La nuit précédente a été meilleure. Et heureusement. En sortant de ce moment hors du temps chez Fouzia (thé et couscous ex-tra-or-di-nai-res) : vent de sable. Tempête annoncée pour demain. Pas de panique cher lecteur, si tempête confirmée, spéciale écourtée voire, annulée. Donc, horizon brouillé (comme avec un léger brouillard) et traces effacées. Mais c’était top! Une belle spéciale. Nous avons eu les 9 CP (=Check points). Mais attention, les CP sont virtuels : non matérialisés donc. Pour l’étape de nuit, grosse pénalité pour nous : nous avons loupé les 2 de l’étape #déception. La plupart des équipages en ont eu au moins 1. Aujourd’hui, nous avons eu … les 9 !!! Nous sommes très contentes. Fatiguées mais contentes. Nous sommes arrivées tôt, douche tranquille, et ce soir, nous partageons l’apéritif avec notre bande de copines. L’ambiance est bonne. Dans le partage et l’authenticité. Ce sont des termes galvaudés aujourd’hui, mais pourtant totalement appropriés. Bonne soirée cher lecteur ! Il est 19h30, j’espère que mes derniers messages passeront… Nous lisons tous vos commentaires qui nous encouragent et nous aident beaucoup. Avec la fatigue, la concentration du rallye, les nerfs sont parfois à fleur de peau. Mais nous allons bien et les 2fillesdefils fonctionnent bien ✨. A bientôt !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haroun – Enfants du desert

Par

Aujourd’hui, journée solidaire avant spéciale. Ce matin, briefing au bivouac par l’asso « Enfants du désert ». Les traitements médicaux financés pour des enfants, la construction de salles de classe, de sanitaires aussi. Les petites filles quittent souvent l’école par manque de sanitaires : il y en a souvent un seul et les garçons sont prioritaires. Comme elles sont pudiques, elles n’utilisent pas les mêmes. Entendre ce genre de choses, c’est prendre une grosse claque encore. Ou l’histoire de cette gamine de 17 ans accompagnée pendant plusieurs années, heureuse d’être formée en pâtisserie … et mariée pendant l’été. Le seul moment où les bénévoles ne sont pas présents au Maroc. Des Roses qui parrainent des enfants depuis plusieurs années (traitement médicaux, éducation, financement d’une opération chirurgicale…) ont témoigné aussi #grosseémotionbis #ter…. Au village, nous avons été accueillies avec chaleur et générosité par des femmes qui n’ont rien et sont pourtant souriantes et attentives à leurs hôtes #leçondeplus. Ces gens n’ont rien (un tapis, une télé, quelques vêtements) et ne se plaignent pas, sont heureux de ce qu’ils ont et partagent si l’un d’entre eux en a besoin. Pauvres occidentaux que nous sommes, nous avons oublié l’essentiel.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Photos étape de nuit

Par

Croisade de doigts toujours…

 

Par  Eliane B., le  21/10/2019

Cela me rappelle quelques sorties nocturnes scoutes, boussole et lampe-torche à la main … toutes proportions gardées ! Vous êtes des battantes, des vraies. De tout cœur avec vous. Pas de bébêtes sur le parcours ? Elles avaient peur ? J'ai vu votre classement décevant après le 1er très bon mais comprends maintenant pourquoi avec ces 2 CP manqués. Bof ! râlant mais pas grave. En avant.

Répondre
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merzouga

Par

Quelques photos (si le réseau veut bien

 

Par  Eliane B., le  21/10/2019

WAOUH ! On dégonfle les pneus, c'est ça ? C'est vraiment le désert !

Répondre
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Photos?

Par

On espère… Le bivouac

 

Par  Nathalie d’Arras, le  20/10/2019

Allez les filles , Allez les filles, ALLEz 🎼🎺 Bon, vous avez raison c’ est facile pour moi de dire ça !!! Mais ce que vous êtes en train d’accomplir est juste incroyable et j’avoue que vous m’impressionnez... Du coup je deviens accro, je lis tout, je regarde les vidéos ( en plus vous êtes dessus, de vrais stars)je consulte les classements..( ..pas mal du tout, bravo). ( L’equipage 291 assure également) Ça doit être chaud .... et ces fameux CP ? J’ ai compris qu’ils n’étaient pas signalés et visibles... oh la la pas simple.... chapeau les filles !!! Demain, déjà le 21 octobre .... Tenez bon. On aime vos sourires !😘😘

Répondre
 

Par  Nicolas du Pontavice, le  21/10/2019

Salut les Roses. Bravo pour le remontada. Restez concentrées et prenez votre temps. Nous sommes tous fiers de vous. Félicitations de la part de nous tous. Vous êtes dans la bon’e Voie.

Répondre
 

Par  Anna et Victor du Pontavice, le  21/10/2019

Encore des places de gagnées. Super. Nous suivons vos exploits quasi en temps réel. On est avec vous par la pensée. Nous sommes fiers de vous. Prenez le temps de ne rien louper. Pas besoin d’e Forte en géométrie pour utiliser le compas. Nous vous faisons de gros bisous

Répondre
 

Par  Bérengère, le  21/10/2019

Bravo à vous! Votre récit me captive...je regarde avec admiration ces belles photos et vous me donnez vraiment envie de vivre ce type d'aventure ;)...

Répondre
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Étape de nuit… finie !

Par 2fillesdefils

30 min pour nos 13,7km dans le noir ✨. Tout s’est très bien passé. Malgré ses appréhensions, Amandine a été au top dans la navigation. Nous avons relevé les caps ensemble pour nous sécuriser et éviter de « jardiner » la moitié de la nuit.

Traduction du jargon rallye : jardiner = chercher… beaucoup et longtemps ! Et la nuit, c’est pas cool. Vraiment.

Tour va bien. Ça fait juste 30 min que nous attendons pour le CP (= Check point) arrivée. Tout le monde est arrivé en même temps ma parole ! (Nous étions les dernières à partir, comme ce matin …)

Nous rêvons (1) de manger qqch de chaud et consistant (les fruits secs, compotes et autres biscuits, ça va bien, mais y’en a mare !) et (2) DORMIR….

La nuit dernière fut laaaargement partagée avec nos voisines de tente #unetoileentrenous. A ma gauche, une ronfleuse (p…. à 4h38, ça m’a pas faire rire), à ma droite, une grande rêveuse qui parlait dans son sommeil et tout autour, des réveils dès 6h du mat pour les 1ers départs à … 8h #maiscestquoicedélire!!!.

Rassure-toi cher lecteur, la douche n’est pas une option car… nous y sommes déjà passée avant l’etape de nuit

 

Par  Eliane B., le  20/10/2019

B R A V O ! De vrais pros. Quand allez-vous pouvoir dormir un bon coup, dans le silence …… ? 11 H 15 ici - Bisous de France.

Répondre
 

Par  Nicolas du Pontavice, le  20/10/2019

Cool de vous voir dans jt du trophée. Grande èmotion et petites larmes. Nous sommes bien arrivés et vous attendons à Marrakech. Vous aurez tant de choses à nous raconter. Bravo pour tout ce que vous avez déjà réalisé. Et bonne chance pour le reste. Vous êtes notre dream-team. You can do it.

Répondre
 

Par  Stéphane, le  20/10/2019

Bravo et bon courage avec les ronfleuses !!

Répondre
 

Par  Patrick, le  20/10/2019

Je pense que cette nuit vous n entendrez plus rien. ... bonne étape demain,on vous embrasse

Répondre
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merzouga

Par 2fillesdefils

Quand tu es KO debout à la fin de tes 10h de route, tu laisses tomber le chargement de la benne (tout rattacher après le plein des jerrycans). Et tu le fais donc aux aurores à la frontale.

Mais au moins, on profite de ça :

Pssst cher lecteur : suis dégoûtée, impossible de télécharger les photos ce soir #réseautoutpourri.

1ère spéciale donc. Départ pour nous à 9h. Ordre de numéros, le 292 est le dernier. Et là, la pilote ici présente avait mal au ventre, la nausée, du mal à respirer… bref, je n’en menais pas large ! Et oui, je faisais pas ma maligne 😰😂. Mais tranquillise-toi cher lecteur, une fois au volant, fini !

Et ensuite, ensuite… Un moment fan-tas-ti-que ! Enfin, un moment… 6h30 pour 148km. Alors, tu te doutes bien que les km dans le Sahara, c’est un peu comme les km corses : c’est en heures qu’on les mesure 😫.

Du sable, des cailloux, du franchissement, des nuages de poussières, des dunettes (la version « mignonne » des dunes #tasquàcroire). Au volant, c’était un régal. Du délire ! Un peu de vitesse sur du caillou noir lunaire, conduite tout en souplesse dans le sable mou d’un oued, les gaz (presque) à fond pour un franchissement un peu délicat.

Moins fun : dégonfler les pneus pour passer les dunettes sous 32 degrés. C’est déjà stressant de voir les pneus s’aplatir (et il faut pourtant pour augmenter l’adhérence) mais avec cette chaleur (le soleil cogne très fort), tu vides tes bouteilles d’eau TRÈS vite.

A la navigation, c’était gratiné aussi. Il est 17h40, nous sommes arrivées depuis plus d’1h : 50 voitures ne sont pas arrivées au bivouac. Oui, oui… Exemple : cap à suivre sur 6 km, 210/220. Une moyenne donc (gloups) et sur 6 km, 1degre d’ecart Du départ, tu imagines la translation à l’arrivée? #jetelaissecalculer 😬

Ce qui est chouette en courant à plusieurs, c’est de relever les caps ensemble, échanger les points de vue, être d’accord #oupas, se suivre #oupas. Comme on veut. 

Message pour Jérôme : le carrosse est sale bien comme il faut ! Poussière, traces d’herbes à chameaux, pare brise plein d’insectes, il est canon !😂

Message pour Anna : j’ai le porte bonheur autour du cou💖

Cher lecteur, je tente de télécharger ce message (19h30 : ça passe toujours pas), quelques photos et … nous nous préparons pour l’étape de nuit. Oui, oui : la journée n’est pas finie… #désespoirheureux 😘

6  Commentaires

 

Par  Marie-Pierre B., le  19/10/2019

C’est chaud patate....j’ai des sueurs en lisant...par contre , pas bien compris l’histoire du degré 😳 comment vous dire bonne nuit ! Suivez votre étoile ⭐️

Répondre
 

Par  Eliane B., le  19/10/2019

21 H 15 - Message bien reçu mais ça rame - Merci beaucoup - Ouaouh ! Quelle journée et loin d'être finie … Grande admiration - Grass'mat demain matin ? - Pas d'ensablement comme pour d'autres ? Allez, bonne virée et gros poutous.

Répondre
 

Par  Victor du Pontavice, le  19/10/2019

Maman, il faut te préserver pour pouvoir enchaîner. Tu me manques terriblement. Courage tiens bon. Cela vaut pour Amandine.🤩

Répondre
 

Par  Anna du Pontavice, le  19/10/2019

Bonsoir les Roses, Je vous souhaite une bonne étape de nuit dans le désert et vous souhaite tout le Meilleur pour l’avenir de votre expédition. Et que l’étoile du berger vous guide toujours dans la nuit noire. Même si vous avez une crevaison, votre bonheur vous aidera tout le temps et peut-être qu’il vous portera chance. Un autre équipage passera par là pour vous venir en aide✨🤞🏻

Répondre
 

Par  Fabienne N, le  20/10/2019

Nous suivons avec bonheur votre voyage. Courage courage., vous êtes les meilleures !! Bises

Répondre
 

Par  Patrick laraignou, le  20/10/2019

10 km de plus? Belle entrée en matière,au top les filles

Répondre
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cap au sud

Par 2fillesdefils

Un défi supplémentaire ce soir, cher lecteur : tenter de te faire partager un (petit) aperçu de cette journée. Un concentré d’émotions qui viennent faire papillonner le ventre et chatouiller la gorge.

La nuit précédente fut brève. Très brève. Généreusement dotée de 4h de sommeil, plus ou moins profond. Mais, les 2 rappels de sonnerie douce et délicate à ton oreille à 4h02 et 4h04 te tirent du lit fissa #efficacitéavanttout .
Et puis, tu entrouvres les rideaux et aperçois une série de beaux 4×4 dans la nuit noire : et oui, tu te lèves aux aurores pour aller conduire l’un de ces beaux engins dans la nuit : rêve total. Pour moi en tout cas (ne me demande pas le pourquoi du comment, la conduite de nuit à quelques chose d’unique, c’est tout).
Se passe alors un phénomène mi-chimique, mi-magique : un gros shoot d’adrénaline te dope instantanément.

Boucler le sac, avaler un café, retrouver le carrosse, aider une copine à faire la pression des pneus (nuit noire toujours), rouler vers le port, patienter, faire entrer le carrosse dans les entrailles du monstre des mers qui avale tous ces 4×4 tout crus 😬, passeports, carte grise… Bref, tu passes ta matinée en « corvées » dans la joie et la bonne humeur #pincezmoijerêve.

S’ensuivent environ 4h d’autoroutes vers le sud. Attention, autoroutes à la marocaine : vitesse max 120, avec piétons au bord/traversant les voies (oui, oui, tu as bien lu!), ânes, chiens, vaches et moutons sur la bande d’arrêt d’urgence, bref, de quoi faire 5 crises cardiaques au km.
Ça, c’était les hors d’œuvre. Amuse-bouche même. Mais partagés à 2, la preuve 😉

Ensuite, le plat de résistance. Près de 6h supplémentaire au volant, pour traverser une bonne partie du sud marocain jusqu’au Haut-Atlas.

Ce qui signifie, conduite en montagne. Bonheur total quand on a appris à conduire en Aveyron et pratiqué un peu les Pyrénées et le Massif Central.
Le carrosse a un comportement de rêve, souple et énergique à la fois, développant la puissance nécessaire pour dépasser les (nombreux) camions, chargés selon des techniques… innovantes.
Aperçu (et encore : on a vu un chargement en pyramide inversée de 3m de haut ou… 4 personnes sur le toit d’un camion 😱) :

Nous pourrions te parler des atouts du carrosse en situation, au risque de te lasser, alors, vois plutôt ce que nous avons découvert au fil des km

Il est difficile de faire partager ces reliefs incroyables, passant du blanc, au rouge, à l’ocre et tous plus beaux les uns que les autres. Nous nous attendions à voir un dinosaure surgir #maisnon😂. Ces éléments nous font sentir toutes petites et vulnérables face à cette nature hors du commun.

Nous sommes arrivées avant la nuit #exploit et là, encore une fois, les mots manquent : l’entrée dans le désert

Du sable, des pierres et de la poussière à perte de vue. Nous en avons rêvé et ça y est, nous y sommes.

Mais, pour l’heure, je te quitte, épuisée et heureuse, sur une dernière belle image : le bivouac des Roses

Demain, warm-up et 1ère speciale. Autrement dit, on rentre dans le dur du rallye : échauffement (mais ça fait moins branché 😬) et 1ère étape au classement.

Si tout va bien, nous aurons un peu de temps dispo pour te raconter la vie au bivouac.

Sur  ce, bonne nuit, cher lecteur ✨

12  Commentaires

 

Par  Albert Besombes, le  19/10/2019

En fait , seul votre superbe carrosse vous relie au confort du quotidien que vous avez connu depuis votre enfance . Entre hier et ce soir vous êtes passées de l’opulence à la misère relative que vous allez côtoyer quelques jours . Cette expérience est de nature à faire apprécier nos conditions de vie . Il serait intéressant que tous nos concitoyens , et nous mêmes , qui émettons des critiques et des revendications soient conduits à faire des séjours dans des conditions spartiates , telles que sont celles de nombreux habitants de notre planète . Cela permettrait de relativiser et d’apprécier de vivre dans notre magnifique et beau pays : la FRANCE . Surtout ne perdez jamais courage et n’oubliez pas que vous avez fait ce choix avec enthousiasme et que vous serez plus fortes après avoir vaincu les multiples difficultés que vous ne manquerez pas de rencontrer . Chaque soir nous attendrons avec fébrilité la suite de ce feuilleton . Grosses bises et puis M....

Répondre
 

Par  Patrick Laraignou, le  19/10/2019

Sous le charme marocain complètement!!! Bonne découverte de la conduite sur piste et de l importance de la navigation. Pas de soucis, on a confiance ! Bonne journée.

Répondre
 

Par  Nicolas du Pontavice, le  19/10/2019

Salut les roses. Vous êtes souriantes. Ça fait plaisir à voir. Les paysages sont magiques. Cela donne envie d’être dans le char d’assaur Du désert avec vous (cela dépend si on est Cendrillon ou chevalier âne perdez pas vos souliers de cristal et de sécurité - je sais , je suis en forme de bon matin). Aller nous vous envoyons tout plein de bonnes ondes et d’énergie positive pour la suite de vos aventures marocaines.

Répondre
 

Par  KARINE CARRION, le  19/10/2019

Super les filles !! Que c est beau :le paysage et vous!!!merci de partager et bonne route !!plein de pensées et de courage pour vous !allez les roses!!😃😘

Répondre
 

Par  Domitille, le  19/10/2019

Quel plaisir de vous lire ! Bon courage pour demain !!

Répondre
 

Par  Eliane B., le  19/10/2019

Un grand bonjour (ou bonsoir) de France et belle journée de "warm-up" (je préfère échauffement). Merci pour le récit plein de diversités, physiques et mentales mais avec le sourire bien accroché. Cécile, pourrais-tu indiquer l'heure de tes messages ? Merci. Gros bisous.

Répondre
 

Par  Eliane B., le  19/10/2019

Nous suivons aussi les étapes sur le site officiel et sur facebook ; tout cela se complète bien.

Répondre
 

Par  Anna du Pontavice, le  19/10/2019

Coucou les Roses. Comment ça va? Ne perdez jamais le nord même si vous allez dans le sud. Nous arrivons demain au Maroc. Aller les Roses! Même si vous manquez d’eau vous ne fatiguerez jamais. Vous êtes célèbres dans le journal.

Répondre
 

Par  LEPERS, le  19/10/2019

Merci pour vos partages et de belles photos .Bravo pour ce que vous faites .Bonne route , courage

Répondre
 

Par  Marie-Pierre B., le  19/10/2019

Les choses sérieuses commencent... mais la prise en main et la maîtrise du « carrosse » semblent bonnes. Belle 1ère journée dans le désert et vite que l’on vous lise de nouveau.

Répondre
 

Par  Bérengère, le  19/10/2019

Magique et Magnifique! Aller les Roses! Je suis avec vous !!!!

Répondre
 

Par  Papy Besombes, le  19/10/2019

J’ai apprécié le message de ma petite fille ANNA (m’a Libellule adorée) qui vous a suggéré d’utiliser la rose des sable pour vous orienter ! (faute de rose des vents) . Bravo Anna.

Répondre
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Embarcadère – 5h

Par 2fillesdefils

Un p’tit coucou du matin finalement, cher lecteur.

Parce que les docks, de nuit, c’est beau !

Et même si tu ne verras pas grand chose, tu dois pouvoir deviner nos sourires, à toutes les 8✨

7  Commentaires

 

Par  Nicolas du Pontavice, le  18/10/2019

Allez, voguez vers le Maroc. Bonjour du matin d’un travailleur qui vous soutien dans votre aventure

Répondre
 

Par  Bérengère, le  18/10/2019

C'est vrai que c'est beau ! Ca doit être magique ...je suis ravie de pouvoir partager avec vous cette aventure!!

Répondre
 

Par  Berengere, le  18/10/2019

C'est vrai que c'est magnifique! Je suis ravie de suivre avec vous cette aventure!!

Répondre
 

Par  Eliane B., le  18/10/2019

Après une nuit un peu courte (!), réveillées par les lumières du port, j'espère que vous roupillez un peu sur le bateau. M...e pour la suite et à ce soir pour des nouvelles "fraîches". Gros bisous et en avant.

Répondre
 

Par  Fabienne, le  18/10/2019

Bravo les filles!! Hâte de continuer à lire la suite de vos aventures... Bises

Répondre
 

Par  CHANTECLAIR JACQUES, le  18/10/2019

Bravo Mesdames ! Toute l'équipe Lhoist est à fond derrière vous et va vibrer à lire le récit de vos aventures. Bonne chance pour la suite ! Jacques Chanteclair

Répondre
 

Par  Anna du Pontavice, le  18/10/2019

Comment vont les roses Agenais es? Pas eu le mal de mer? Après avoir eu le pied marin, vous aurez le goût du sable. Je vous encourage bien fort. Bon vent dans le désert. Si jamais vous vous perdez, vous trouverez toujours une rose des sables pour vous orienter.

Répondre
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Petite 1/2 journée calme

Par 2fillesdefils

Mais finalement… que nenni.

Arrivée vers 12h, déjeuner dans un routier espagnol, briefing général à 15h30, change € -> dirhams, plein, dernières petites courses…. Dé-bor-dées nous fûmes 😰.

C’était assez drôle de voir les routiers espagnols prendre les 4×4 français en photos, ils avaient l’air d’halluciner un peu sur le parking de leur restau habituel #etquedesfillesenplus.

Nous avons retrouvé Sabine et sa maman Blandine, qui en sont à leur 5ème édition, dont 2015 partagée avec Géraldine #Raptor291 #tusuis?.

Donc, nous sommes à présent une bande de 8. À se suivre, se coordonner, s’entraider et je vais t’avouer une chose, cher lecteur. La plupart des femmes qui s’engagent dans ce rallye-raid ont une revanche à prendre. Sur la vie, la maladie (diverses maladies), des événements tragiques. Mais y être, entendre ces témoignages, c’est une claque en pleine face. Un coup de poing dans l’estomac.

Le parcours de certaines femmes est… dingue. Leur force mentale extraordinaire. La nature humaine est capable de défis époustouflants. ✨

Voilà notre bande

Notre objectif : se suivre plus ou moins et surtout, bivouaquer ensemble pour l’étape marathon 🤞🏼. Ce qui ne sera pas simple puisque nous partirons selon nos classements respectifs. Bon. Un challenge de plus.

 

Allez, disons-le, nous avons eu notre petite frayeur nous aussi ! Plein à la station… et ça goutte dessous vitesse grand V ! 😱 Certes, le réservoir était rempli à fond, mais…

Vérifications faites (et info d’un gentil mécano de l’orga👏🏼) : le trop plein est évacué par un tuyau… qui va directement en-dessous du véhicule. Ouf ! J’ai donc fait ma 1ère visite sous le carrosse, en plein parking Carrefour #lagrandeclasse 😂.

Donc, sous le carrosse, je peux te confirmer que c’est tout beau, tout nickel. Assez impressionnant même. Quel châssis !…

Ensuite, le change. Ah… trouver un bureau de change à Algéciras. Tout un poème ! #défidujour Imagine une ville portuaire, aux portes du détroit de Gibraltar donc, avec des docks gigantesques, des camions partout…

La circulation ici est, comment dire… exotique? Dans le style d’Athènes ou de l’Italie par exemple #taviedéfileàchaquecarrefour 😬. Et donc, nous voici à 4 (petits) engins à la queue leu leu, attendant nos copilotes avec les sous-sous, squattant un arrêt de bus en warning. Oui, je sais… #nocomment.

Un agent de la compagnie de bus indiquait tout de même aux chauffeurs de se garer, un peu comme ils pouvaient le long de notre (mini) colonne pour faire leur job #cestouristes. Je lui faisais un petit sourire géné de temps en temps, me disant que le monsieur était bien patient, les copines pareil.

Et puis, le monsieur s’est montré tout à coup moins patient et que vois-je dans le rétro : une jolie voiture blanche à rayure jaune de la Guardia Civil #petitcoupdestress. Je nous voyais devoir chacune nous délester d’une partie de notre budget marocain, mais non : un geste de la main net et sans équivoque #cassezvous et … nous nous cassâmes fissa.

Et nous revoilà à tournicoter pour la 12ème fois entre 2 giratoires et le bout d’avenue entre les 2. Que l’on avait déjà fait avant de se poser là #rasleboldefairelehamsterdanssaroue.

Pendant ce temps, nos copilotes discutaient tant bien que mal #Espagnol6èmelangue pour (1) pouvoir diviser en 4 les dirhams dispos (2) ne pas se faire avoir sur le taux de change #femmesduresenaffaire.

L’apéro toutes ensemble a permis de bien décompresser. Le point de vue a aidé

A suivi un dîner… protéiné.

Il fallait (re)prendre des forces !

Et oui, cher lecteur, demain nous attendent 722,5 km. Mais pas que.

Un réveil à 4h du matin #tuasbienlu pour le bâteau qui fera traverser le détroit de Gibraltar.

Si tout bien, tu auras de nos nouvelles demain soir, depuis Errachidia ✨.

 

 

2  Commentaires

 

Par  Nicolas du Pontavice, le  17/10/2019

Gardez le sourire et votre force de caractère. Bonne journée demain. Vous nous tenez en haleine avec vos aventures. Tous ceux qui vous connaissent demandent de vos nouvelles.

Répondre
 

Par  Eliane B., le  18/10/2019

C'est bien une véritable aventure ! De quoi forger un peu plus les caractères (comme si c'était nécessaire …) et déjà mettre à l'épreuve son sang-froid.

Répondre
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *